n°106 Le rêve et l’imaginaire en médecine : Quelle part leur donner ?

Devenir soignant participe souvent à la réalisation d’un grand rêve. Mais la formation scientifique de soignant me prépare-t-elle à accueillir les rêves des autres ? Mon imaginaire doit-il se taire et l’imagination de mes patients doit-elle être canalisée ? Le soignant reçoit peu d’informations au cours de ses études pour le préparer à entendre ses rêves et ceux des autres, son imaginaire et celui de ses patients. Doit-il se désintéresser complètement de ce sujet? Le laisser entre les mains des psychiatres, psychologues et psychanalystes ou, au contraire, laisser une part au rêve et à l’imaginaire dans son discours et dans celui de ceux qu’il soigne ? Dans la poursuite de sa réflexion sur le cadre des soins, la Société Balint a rassemblé dans ce numéro des bases théoriques et des vécus humains pour réfléchir aux dimensions multiples de la question.

EditorialLE RÊVE ET L’IMAGINAIRE EN MÉDECINEpar le Dr Luc Decleire3
Chapitre IBases physiologiques
1.1Neurophysiologie du rêve. par le Dr Michel Delbrouck9
Chapitre IIDu côté de chez Freud
2.1Quel intérêt peut-on accorder aux rêves ? par Mme Lydia Flem19
2.2Le rêve : conceptions psychanalytiques. par le Dr Pierre Paduart21
Chapitre IIIDu côté de chez Jung
3.1La place du rêve comme outil clinique chez Jung par Mme Jacqueline Cahen- Morel24
Chapitre IVLe rêve et l’imaginaire en médecine générale
4.1Imaginaire et dynamique mentale. par le Dr Christian Picard35
4.2Entre imaginaire et réalité, mon cerveau s’y perd… par le Dr Manoël le Polain43
4.3Le rêve a-t-il sa place en médecine générale ? par le Dr Luc Decleire47
4.4La prise en charge de l’inconscient en médecine par le Dr Michel Delbrouck61
Chapitre VQuand le corps supporte l’imaginaire…
5.1Hystérie, histoire d’une maladie imaginaire ? par Mr Pascal Lapeyre67
Chapitre VIDu côté des patients
6.1 » Mon psy… « . par Mme Gracienne Benoit82
6.2Quelques rêves historiques87
HOMMAGE AU PROF. LEON CASSIERS (1930-2009)
Retour haut de page