n°118 La temps de la sollicitude. Mosaïque d’approches.

Percevoir, entendre une plainte, une demande, l’écouter, y réagir spontanément ou l’analyser pour trouver une réponse adéquate … : la sollicitude fait partie du quotidien de ceux qui choisissent de soigner des personnes malades plutôt que de traiter uniquement des maladies. Au-delà de la délicatesse, la sollicitude tend à réparer, aider au développement, protéger… Alors que ce souci des autres n’est pas valorisé dans le contexte actuel de pénurie de temps et de moyens, les auteurs des articles qui composent ce numéro 118 de la Revue Balint nous rapportent des situations où la sollicitude implique leur intelligence mais aussi l’imagination, les affects et le corps.

Editorial Christine CLAIX5
1Un soignant devient soigné
1.1Les mots sous le sarrauDr Isabelle BURNIER9
2Des médecins s’interrogent
2.1Un manque de sollicitude ou pas ?Dr Michèle PAREE11
2.2Les cicatrices épineuses de PaulaDr Christine VANOVERBEKE14
3Regards croisés
3.1Le temps à l’hôpital : celui du soignant, celui du patientChristine CRABBE17
3.2La sollicitude au cœur de l’éthiqueDr Cécile BOLLY23
3.3La sollicitude, est-ce trop demander ?Nathalie ZACCAÏ- REYNERS33
4Le temps du terrorisme
4.1Traumatisme, temps et sollicitudePascal LAPEYRE43
4.2Le traumatisme : un futur immobile ?Dr Luc DECLEIRE56
5Des parcours de soignants
5.1Grandir en sollicitudeDr Sophie WYNANTS67
5.2Assez de temps pour la sollicitude ?Lucie DELCROIX71
5.3Des hauts-plateaux andins aux bassins sidérurgiques liégeoisDr André MEERT79
5.4Quand la sollicitude s’invite : accueillir ce qui ne nous appartient pasDr Hugues MIGNON95
Retour haut de page